mikeclintonbass_sideman |
19
home,page,page-id-19,page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.1,popup-menu-fade,wpb-js-composer js-comp-ver-5.3,vc_responsive
mike2

Share

×

Il était une fois un ado footballer doué, à la vocation toute trouvée, qui se casse le bras. Et c’est la basse qui vient au secours d’un poignet bloqué, comme outil de rééducation. Une autre vocation naît…

Stefano BERCA  1

BIOGRAPHIE

La musique, depuis toujours

La musique accompagne Mike Clinton depuis toujours. Né le 19 juin 1975, il grandit à St Denis (93) où il démarre la musique à 6 ans au conservatoire, même si l’avenir de Mike, c’est le football. La musique est jouée par tous et chacun chez les Clinton, à l’église que fréquente Mike, dans le milieu underground de St Denis (c’est “L‘époque” de NTM, de Joey Starr recroisé plus tard). Elle le sera aussi en Guadeloupe, où Mike doit partir adolescent, abandonnant les très sérieux projets pro en football pour investir la case en tôle créole de la grand-mère ! C’est en Guadeloupe que survient la blessure au bras et que la basse prend sa place ; jusqu’à huit heures par jour pendant les vacances…

Du son de Miles Davis, ou de groupes comme Weather Report et Sixun (Mike croise souvent Michel Alibo, l’ami de la famille et son mentor) en passant par le kompa haïtien des parents et la soul universelle, les influences de manquent pas. Il faut aussi compter avec le Gabon de papa. Or, Mike retient bien et vite : ça lui a longtemps valu deux ans d’avance à l’école, c’est dire !

Résultat : un bassiste curieux, à l’aise partout et qui sait entourer des artistes de genres très différents. Mike situe le tournant décisif de sa carrière à vingt ans, auprès d’Edith Lefel (Olympia !) puis de Patrick Saint-Eloi ou Jean-Philippe Marthély (Kassav), grandes figures antillaises. Le retour à Paris accélère de toutes façons les rencontres : collaborations dans le milieu Hip-Hop et rap, avec les frères camerounais Bebey puis le grand Salif Keïta (4 ans de tournée) qui entend le son de l’Afrique dans la basse d’un Antillais dont le père est gabonais.

DE BEAUX SOUVENIRS AU JAMEL COMEDY CLUB, À PARIS, DONT L’ESPRIT LIVE DONNE L’OCCASION À MIKE DE “BACKER” LES ARTISTES UNIVERSAL DE PASSAGE À PARIS ET EN PROMOTION.

Jamais enfermé dans un style musical, jamais ! C’est le même Mike qui accompagne Alan Stivell, enregistre “L’homme du monde” d’Arthur H avant de devenir l’acolyte du batteur Maxime Garoute et d’accompagner le so british groupe français Revolver (avec le défi des lignes de basse du mythique Pino Palladino à jouer !), puis Gaëtan Roussel ou, aujourd’hui, Gad Elmaleh.

BASSES

Voici les basses de prédilection de Mike, utilisées en studio et sur scène
selon la demande et le genre musical.

mike_site2
mikebass1_okb
mikebass2_okb
mikebass3_okb
mikebass4_okb

BASSE-BATTERIE

les duos d’affinité de Mike

« La rythmique, ça tourne ! ». Vous entendez peut-être cette expression, à propos des groupes. Elle renvoie au couple que forment la basse et la batterie (attention, on ne dit jamais « batterie-basse » !). Dans le meilleur des cas, il file le parfait amour, pour le bonheur de tout le reste de l’équipe, à qui il offre assise, stabilité, bref, l’os-sa-tu-re de la musique. « Souvent, dans un groupe, je m’entends hyper bien avec les batteurs. Au point qu’ils deviennent de vrais amis ». Evidemment : jouer la rythmique ensemble, c’est trouver une pulsation commune.

Si ça fonctionne, de l’émotion en nait, une joie, qui laisse des traces affectives à Mike.

HERVÉ LAVAL

herve_laval« Je l’entendais quand je passais en Martinique. Jamais je n’aurais pensé jouer avec lui… ». Alors c’est un challenge à relever quand Mike est pris dans l’équipe d’Edith Lefel. Il apprendra beaucoup d’Hervé, avec lequel il a continué à jouer, fin des années 90, notamment pour Bizness, le « groupe parallèle » à Kassav de Jean-Philippe Marthely et de Patrick St Eloi.

JEAN-PHILIPPE FANFANT

jean philippe fanfan« C’était LA référence en batterie ! ». Au moment où Mike commence à être appelé en studio, il se retrouve aux côtés de Jean-Philippe Fanfant qui était de toutes les séances. Un batteur chaleureux, généreux, « le baby-sitter des jeunes batteurs antillais », tant Mike l’a vu aider les plus jeunes. En live, Clinton-Fanfant, c’était une des innombrables rythmiques du BB Antilles, (club parisien sur une péniche) avec Thierry Vaton au piano.

LAWRENCE CLAÏS

lawrence clais

« Je lui avais donné mon tél, un jour que j’avais eu la bonne surprise de l’entendre à Rivière salé, en Martinique.» Quand Lawrence est arrivé à Paris, Mike a tenu parole. Des jams, des formations comme celle pour la Rimshot party… Ce que Mike aime chez Lawrence ? « Sa priorité, c’est de tenir le tempo. Les fioritures ne l’intéressent pas ! »

HUBERT MOTTEAU

hubert motteauHubert était déjà un batteur de grande expérience quand Mike joue avec lui, lors d’une tournée pour Alan Stivel ; mais Mike s’est senti à l’aise malgré le back ground imposant du batteur. Les accointances sur la world music peut-être… Récemment, ils ont travaillé pour un studio sur une commande en house.

LATABI DIOUANI

latabi diouaniC’est par le biais d’Hubert Motteau que Mike a rencontré celui « qui tient la baraque » et avec qui il a beaucoup joué en clubs, notamment avec le blues man du désert Amar Sundy.

FRANCK MANTEGARI

franck_mantegariJe l’ai d’abord entendu sur des albums de référence et aussi en concerts (Rita Mitsouko, Tanya Saint-Val, Jean-Michel Rotin…) Franck a un jeu de batterie très personnel, innovant et hyper rigoureux rythmiquement. Par la suite nous avons participé à beaucoup de projets ensemble en live et en studio dans différents styles de musique. C’est toujours un plaisir de jouer avec lui.

 MAXIME GAROUTE

maxime-garoute« Comme des frères ». C’est le titre d’un film pour lequel Mike et Maxime ont enregistré la musique, mais ça résume aussi 4 ans de travail. Au départ, ils n’ont partagé qu’une audition, alors ça laisse un goût de « trop peu ». Dès que Maxime sait que le groupe Revolver cherche un bassiste pour ses live, un bassiste qui saura jouer dans l’esprit de Pino Palladino (bassiste de l’album), il appelle Mike. C’est le dernier auditionné, mais c’est lui que retient le quartet : le jeu à la Pino, Mike connaît ! Après, ce sera les tournées de Gaëtan Roussel et Gad El Maleh. 4 ans comme des frères.

« Souvent, dans un groupe,
je m’entends hyper bien
avec les batteurs.
Au point qu’ils deviennent
de vrais amis
»

ROGER BIWANDU

roger-biwandu« Mon reboostage ! » Là encore Mike n’aurait pas cru qu’un jour… Eh bien si ! S’est sur la tournée de Salif Keita que le courant passe tout de suite. La collaboration se poursuit avec Sia Tolno. Grâce à Roger, Mike rencontre du « beau monde » et surtout, retravaille les bases, retourne à l’harmonie, bref, ne s’arrête pas sur ses acquis.

GRÉGORY LOUIS

gregory louis« Le batteur-son ». Très jeune, arrivé de Guadeloupe à Paris, il a déjà un très bon niveau technique et il sort écouter, écouter, écouter. Un jour, Mike, qui l’a repéré, l’appelle pour un remplacement dans Paris africans et la collaboration commence. Ce qui frappe Mike ? La connaissance du son, celui de sa batterie, mais aussi la connaissance fine du studio et de son fonctionnement.

JULIEN TEKEYAN

JulienTekeyanUn batteur d’une serviabilité remarquable avec lequel Mike a partagé tant le studio que la scène : Féfé, le Jamel Comedy Club, la chanteuse Soha« Juju la fougue incarnée », un super batteur tout feu tout flamme.

DAVID FALL

davif fall« Nous avons finalement peu joué ensemble, surtout sur des remplacements » mais c’est l’admiration qui l’emporte ! L’assise, la technique… Un super batteur avec qui Mike a notamment joué sur Canal + pour les Robins des Bois.

J’aimerais également faire un clin d’œil aux plus jeunes batteurs avec qui j’ai eu le plaisir de jouer. Et qui j’en suis sûr auront une très belle carrière, certains sont déjà reconnus d’ailleurs:

Mathieu Edward (Chassol, Delasoul, The Keeys)
– Arnaud Dolmen (batteur/ percussionniste)
– Sony Troupé (batteur/ percussioniste)
– Thomas Bellon (Kassav‘)

Le point commun de tous ces batteurs et néanmoins amis, c’est la rigueur La simplicité et la chaleur humaine qu’ils peuvent emmener dans un projet. Ce sont tous d’excellents musiciens, avec lesquels j’ai beaucoup apprécié travailler à des périodes et époques différentes de ma carrière musicale.
Mike.

mikebatteurs

NEWS

Toutes les actus

ARCHIVES

COLLABORATIONS

Salif Keïta, Mathieu Chedid Lamomali, Delasoul, Gaetan Roussel, Gad Elmaleh, Féfé, Usher, Saian Supa Crew, Marvin, Salif Keita, la Tournée du Jamel Comedy Club avec entre autres 50 Cents, The Black Eyed Peas, Raul Midón, Micky Green, Nicole Scherzinger et bien d’autres. Princess Lover, Les Nubians, Kassav, Julia Migenes, Alan Stivel, Arthur H, Gerald Toto, Edith Lefel, Stephen Bishop, Rimshot, Karl the Voice, Laurent Wolf, Soel “St Germain”, Soha, Slai, Eric Badie, Jocelyne Labylle, Sonia Dersion, Le Saian Supa Crew, Nomads, Jean-Michel Rotin, Ali Angel, Thierry Cham, Sandy Cosset, Thierry Marthely, Marc Chery, Cabo Verde Show, Medhy Custos, Christophe Rime, Toups Bebey, Gospel so cool, Yvan Voice, Talina, Sly Johnson (Saian supa crew), Roger “senegal”, El Sikamey, Bizness, Yannick Cabrion, Elie Semoun, Hugues Darvay, Section Zouk, Mike Ibrahim, Rene Cabral, Manu Lima, Tony Chasseur, Claudine Pennont, Eddy Francisque, Tania St Val, Dede Saint-Prix, Yoan, Mind Street, Blackstamp label.

EN TOURNÉE

m-slide
fefe-slide
delasoul_slide

No upcoming shows scheduled

CARNET DE ROUTE

CONTACT

Pour toute demande d’enregistrement personnalisée,
veuillez me contacter via ce formulaire

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

GALLERIE

All rights reserved © Mike Clinton – 2016